Nous profitons de ce confinement pour parler Ménage !

Le ménage en période de confinement

En temps normal, Kerbnb privilégie un ménage ECOLOGIQUE : quelques ingrédients naturels permettent de rendre votre résidence de location super propre. Par ménage écolo, j’entends l’utilisation de produits ménagers :

non-nocifs pour la nature
Non-nocif pour le personnel qui les utilise
Non-nocif pour les voyageurs !!

Pourtant, en période exceptionnelle, comme celle dans laquelle nous sommes tous, il est tout à fait possible d’utiliser des produits exceptionnels, tels que l’eau de javel, pour bien désinfecter les zones de contact par exemple.
Attention, l’eau de Javel est un BIOCIDE (tue les êtres vivants), elle doit être utilisé avec précaution, sagesse et exceptionnellement.
Novice en la matière, je me suis renseigné quant à son utilisation et je vais vous compter ce que j’ai appris. N’hésitez pas à m’enrichir de vos expériences !

A. Les étapes avant des désinfecter

Avant de tout passer à la javel, il y a des étapes écologiques qui vont pouvoir supprimer les bactéries ou faciliter la suppression des virus

I. Prendre soin de son entourage et de soi-même

Reprendre les consignes de santé publique notamment se laver les mains, tousser dans son coude...vous les avez déjà tous lus ! Nous sommes souvent le véhicule préféré des virus

II. Aérer et ventiler sa résidence

Une maison saine est une maison ventilée. L’air sain supprime l’humidité et la moisissure.

III. Nettoyer d’abord

Il faut bien distinguer le nettoyage, qui consiste à enlever les salissures, de la désinfection, c’est-à-dire l’action de tuer les bactéries et d’inactiver les virus. Le ménage dans une résidence de vacances se résume à 3 ou 4 produits : savon noir ou savon de Marseille, du vinaigre blanc et de l’eau. L’ajout de parfum est tout à fait possible en faisant macérer par exemple de la lavande dans le vinaigre blanc.
Le savon noir ou le savon de Marseille est le meilleur nettoyant contre les bactéries et le virus qui nous intéresse, pourquoi ? Le virus possède une enveloppe lipidique. Cette enveloppe riche en lipides est facilement altérée par le savon (composé de soude et de gras), ce qui rend ce virus enveloppé vulnérable.
Le savon dissout donc la membrane graisseuse et le virus devient inactif
Bien rincer et bien sécher avec un chiffon en microfibre que l’on déposera dans la machine à laver
Insister sur les zones de contacts
Sécher les zones où l’eau stagne : supprimer l’eau stagnante dans l’évier, le porte-savon. Les germes s’y développent
Le simple fait de nettoyer permet de réduire de 80 % la charge environnementale en micro-organismes. Une désinfection vise une réduction des germes avoisinant les 95 %. La désinfection de l’environnement ne vise donc pas un effet stérilisant (99,99%)

Source : observatoire de la qualité intérieur. santé et Service sociaux du Québec

 

 

B. Désinfecter ensuite

A la question « Faut-il désinfecter les surfaces ? » , Le gouvernement français a répondu oui à cette question

Avant de commencer
1. Se protéger
2. Nettoyer d’abord ! La désinfection n’est pas efficace sans nettoyage : un lavage au savon puis un rinçage est d’abord nécessaire
3. Ne pas en abuser : L'eau de Javel est toxique et corrosive. Elle provoque des brûlures sur la peau, les muqueuses (les yeux notamment)

La javel s’utilise :

• Diluée à l’eau FROIDE : l'eau de Javel doit toujours être utilisée avec de l'eau froide ; la dilution à l'eau chaude est dangereuse et diminue fortement ses propriétés désinfectantes
• Et de manière exceptionnelle sauf si vous habitez un hall de gare et ou les toilettes de l’aire d’autoroute sur la A71.

Comment ça marche ?

1. Diluer un volume d'eau de Javel (titrant par définition 2,6 % de chlore actif) dans 14 volumes d'eau, soit une dilution au 1/15 qui constitue une solution désinfectante polyvalente pour le domicile”, détaille le Dr Gayet. Le gouvernement canadien préconise un volume de javel pour 9 volumes d’eau
2. Vérifier si la surface tolère ce genre de produit
3. Poser le produit sur la surface à nettoyer

4. Ne pas le mélanger avec un autre produit comme du vinaigre blanc par exemple : on a tendance à se dire (gros nuls en chimie que nous sommes !) que mélanger 2 produits efficaces donnera un super produit : FAUX
Cela donne souvent un produit soit dangereux, soit inefficace (exemple le bicarbonate de soude + vinaigre blanc = eau )
5. Laisser sécher : La forme la plus efficace (HOCl) nécessite l’ajout d’un atome d’hydrogène (H) qu’elle prend dans l’eau. Dès que la surface s’assèche, à mesure que l’eau disparaît, elle se modifie en la forme la moins efficace (OCl-). En raison de ce phénomène, il faut garder la surface humide pendant la durée de contact prévue si l’on désire avoir un effet sporicide, sinon on aura que les vapeurs de chlore sans l’assainissement souhaité.
6. La surface désinfectée peut être contaminée quelques secondes plus tard. L’utilisation de la Javel prend donc tout son sens lors d’une désinfection terminale à la suite du départ.

Kerbnb prend soin des voyageurs et applique les règles d'hygiène et de sécurité de préconise le gouvernement
Source : observatoire de la qualité intérieur. santé et Service sociaux du Québec

Posted in Ménage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.