L’emballage plastique sauve des vies…

zéro déchet

L’emballage plastique nous protège-t-il du virus ?

Nous avons constaté, au début de cette crise sanitaire, des comportements « d’urgence » lié à la protection,à la sécurité physiologique.

Nous nous sommes protégés en achetant notamment des produits sous emballage plastique à usage unique : mon fromage emballé a moins de chance d’être contaminé !! Ma salade sous plastique sera moins manipulée par des mains potentiellement porteuses.
Les emballages et contenants à usage unique, sont-ils plus sécuritaires et cette crainte de contamination par le réutilisable est-elle justifiée?

Qu'en est-il des virus sur les surfaces ?

Le confinement s’installe, asseyons nous alors sur le bord du lit, en pyjama ou en jogging et discutons.

  1.  Même si les données sont différentes, nous savons que le virus peut rester viable sur des surfaces inertes, notamment sur les emballages plastiques : ok.
    Par conséquent, qu’il s’agisse de contenants réutilisables ou jetables, la contamination peut se produire sur n’importe quelle surface, quel que soit son matériau. L'important est de respecter les règles d'hygiènes standards
  1.  Existe-t-il des risques liés aux aliments ? Le ministère de la solidarité répond :

    « Au vu des informations disponibles, le passage du coronavirus COVID-19 de l’être humain vers une autre espèce animale semble actuellement peu probable, et la possible contamination des denrées alimentaires d’origine animale (DAOA) à partir d’un animal infecté par le COVID-19 est exclue.« Les aliments crus ou peu cuits ne présentent pas de risques de transmission d’infection particuliers, dès lors que les bonnes règles d’hygiène habituelles sont respectées lors de la manipulation et de la préparation des denrées alimentaires. »

    Autrement dit : l’emballage n’est pas utile surtout si vos produits sont fabriqués localement.

Le plastique sauve des vies…

À Bruxelles, En commission Européenne, EUpc, Lobby réunissant les industries plastique, profite de cette crise sanitaire pour relancer le plastique à usage, unique. Est-ce vraiment cela que nous souhaitons ?
Le plastique jetable n’est il pas aussi une pandémie depuis au moins 40 ans ?
Un matériau jetable, dont sa durée d'utilisation est de quelques heures n'est pas moins susceptible de transmettre des infections virales pendant son utilisation.

Kerbnb, conciergerie engagée vers le zéro déchet vous propose de vous assister pour l'accueil de vos voyageurs sur Nantes métropole. Cet accueil sera chaleureux, discret et écologique.

Sources : Greenpeace Canada, Ministère de la santé, Commission Européenne

Posted in Zéro déchet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.